« Merci à vous pour ce beau voyage en musique…j’ai vu défilé des couleurs… j’ai sentis des parfums… magique !  » Sylviane

« Tellement beau et vivant ce que vous nous avez donné » Clément

« Harmonie, cosmos, musiciens du monde, instruments et interprétations magnifiques… A bientot en concert…Revenez ! « Marine.E

 

 

 Articles de presse :

 

 

bird is the worm

presse-bissap-13-fev-2014

 

 

article-apès-13-fev

 

 

Reportage Émission radio:

Combojazz du 19 Décembre 2018 – 19/12/2018
Du jazz rien que du jazz 1 mercredi sur 2 de 18h30 à 20h00

à La Fabuleuz ( Apt) – 1 juin 2013 :

Bissap

 

 

 

 

 

 

Live Au K’Fé Quoi de Forcalquier, nov 2017:

https://www.youtube.com/watch?v=j2HHttpuNxQ

 

https://www.youtube.com/watch?v=UuPf3j36WPM

 

 

 

 

 

 

Live au Bucéphale de Draguignan, Mai 2016.

Teaser  live version longue , festival « Jazz sous les arbres » le 13 juin 2015.

Teaser studio 2015, Billiardes,  composition Mathias Autexier de l ‘album « Chameaux ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mathias AUTEXIER:  Zarb (Iran), Daf, Derbouka, Cajun, Rek, Oudou.

 

Mathias Autexier se forme d’abord à la pratique du zarb (percussion iranienne) enseigné de manière traditionnelle non-écrite par Keyvan et Djamchid Chemirani. Puis il adapte la technique digitale du zarb à la derbouka et à d’autres percussions. Passionné par les percussions orientales, il se consacre à la pratique des différents rythmes turcs, grecs, maghrébins, perses, et puise dans leurs identités pour développer son propre phrasé musical.

Il a collaboré et collabore depuis à diverses créations:
Pêcheurs de perles (chant arabe irak et musique du monde),Terry Monaghan (irland,pop), Moneim Adwan ( » derviche », musique Palestine), Françoise Atlan (nawa,chant méditerranéen) , Hayet Ayad (chant kabyle), hombeline trio (chant occitan) farad Sohee et farshad Soltani (musique traditionnelle iranienne), Julien Nicolaou (flamenco), Emmanuelle Drouet (chant méditerranéen), Création de danse zermoumia; Barbara Debarge (danse), Christian Zagaria (quinton d’amour), bijan chemirani, Manu theron, Tarek Abdallah (trio sirventes, chant occitan) l’ensemble Cantatrix; Anne Périssé dit Préchacq – soprano / Christophe Gutton – contretenor /Jean-Paul Juchem – baryton / Anne-Garance Fabre dit Garrus : violoncelle baroque /Isabelle Chevalier : orgue (musique et chant renaissance espagnol), Ioanes Vogele Henri Palanque , Yann Engelbrecht (ioanes trio), compagnie de danse t’emoi (reillanne),  le trio joglar;  Delphine Aguilera – Voix, percussion Magalie Rubio – Clarinette, clarinette basse Marc Bellity – Guitares, mandole, ensemble Parnassie du maraisvoix de la méditerrané/Brigitte tramier, clavecin, direction/Catherine Padaut, voix soprano/Lucille Pessey, voix soprano/Jean-Michel Robert – guitare baroque, cistre

Stéphane DUMAS: Bansuris, Flûtes traversières, Saxophone soprano et ténor, Guimbarde .

 

Pour Stéphane Dumas  la musique est Depuis toujours son plus intime compagnon de vie. Musicien atypique, il commence par la batterie familiale (Jazz et rock) puis il se nourrit de ses différents voyages qui l’orientent vers d’autres instruments et styles musicaux pour enfin rencontrer les flûtes. Depuis il ne cesse d’enrichir son univers musical, notamment auprès de différents maîtres indiens de bansuri avec plusieurs stages en Inde (dont une bourse d’étude de 2 ans).

Son goût pour les différentes formes d’expression et sa soif de rencontres, de nouveautés le poussent à participer à de multiples projets et formations artistiques : –       Comédien avec BEGAT theater –       Spectacle musical de rue sous la direction de Pierre SAUVAGEOT –       Musique improvisée avec Art position –       IMPF (formation Jazz), stages MAO sur logiciel LIVE –       Danses des balkans , Folk du Radjastan et Chau (Inde) –       Soundpainting avec « Cette chienne de vie » et Api Sproutch –       Projet avec Cie du ZEF : Gus Gandin et le boulghour orchestra (spectacle sous chapiteau) Il partage une musique métissée propice aux voyages, à la méditation par le chant de ses flûtes, saxophones et autres instruments au sein de la Cie des 4 chemins : –       La ‘tit fanfare –       Bissap –       Couleurs Mais aussi  Kadamba (musiques indiennes) et Danse tournante derviche.

 

Sargam MARIE-DIT-ASSE:  Oud, Bouzouki grec, Sitar (Inde), Guitare classique.

 

Sargam Marie-Dit-Asses est Guitariste autodidacte au départ, il aborde différents styles comme le rock et le jazz et ira parfaire ses connaissances au M.A.I. de Nancy en 2001. De ses multiples voyages en Inde naîtra son intérêt pour les musiques du monde en général où il découvre une autre approche de la musique, une autre esthétique. Depuis lors, il est en quête de métissage des musiques, pour créer un pont entre l’Est et l’Ouest. Il est initié au Sitar par Sri Tapabrita à Pondichéry. Cette recherche de métissage l’amène vers d’autres instruments à cordes et d’autres sonorités: le bouzouki grec et le Oud. Modes orientaux, indiens, rythmes arabes, balkaniques, Africains, etc.

 

Depuis 8 ans, il joue dans différents projets qui enrichissent ses connaissances des musiques du monde de par le partage avec d’autres artistes :   La ‘tit fanfare (musique de rue métissée), Spectacle Couleurs (musique du monde et conte), Kadamba (chant traditionnel indien),  Cabaret nomade 2012 en Duo avec la chanteuse Emmanuelle Drouet (chant méditerranéen), Spontaki ( chant pop world) . Spectacle danse indienne et contemporaine « ECHO 3 » et « CHANT LIBRE » de la Cie t’émoi. Depuis 2013, DANSE DERVICHE avec Annika Skattum, derviche création.  Ateliers musicaux à la prison de Gap en collaboration avec Medhi Dix au slam (2014)…

 

Vincent BAUZA: Contrebasse.

 

Vincent Bauza se passionne dès l’enfance pour la musique, piano familial d’abord puis, adolescent, guitare et basse électrique en autodidacte. Plus tard viendront la contrebasse puis le tuba. Après l’obtention d’une licence de mathématiques, il enseigne pendant cinq ans avant de décider de se consacrer entièrement à la musique. Sa recherche constante de nouvelles sonorités, d’expériences nouvelles le conduit à explorer différents domaines artistiques, souvent à travers l’improvisation. Il fait du jazz et des musiques improvisées son domaine de prédilection et multiplie les expériences avec d’autres acteurs artistiques(comédiens,graphistes,circassiens). Ce besoin de métissages le conduit à s’intéresser au musiques du monde.

Actuellement il participe à plusieurs spectacles : La tit’fanfare (musique de rue métissée), Spectacle Couleurs (musique du monde et conte), Contrechant (duo contrebasse voix avec sa fille Chani), Bonheurs de lecture et duo BauzaRama (interprétation de grands textes littéraires), Spectacle « Toi c’est la joie » ( avec Marie Kergoët, comédienne et danseuse sur fil), concerts ponctuels avec différents jazzmen (Claudio Della Corte,Vittorio Silvestri, Jacques Doudelle,Paulo Guta,Leonard Blair, Daniel Huck…)

Concert initiatique et Ateliers

PROJET POUR DES INTERVENTIONS PÉDAGOGIQUES EN MILIEU SCOLAIRE

Le Rêve du papillon

« Tchouang Tseu rêva qu’il était papillon, voletant, heureux de son sort,

ne sachant pas qu’il était Tchouang Tseu. Il se réveilla soudain et s’aperçut qu’il était Tchouang Tseu.

Il ne savait plus s’il était Tchouang Tseu qui venait de rêver qu’il était papillon

ou s’il était un papillon qui rêvait qu’il était Tchouang Tseu…»

Tchouang Tseu Traducteur : Jean Jacques Lafitte

 

Un concert initiatique

L’écoute de notre  musique…

un temps consacré, une porte que l’on ouvre sur le monde , des instruments exotiques,

des terres lointaines, un voyage initiatique au pays des textures sonores étrange à nos oreilles,

un rêve pourtant si proche, là où résonne en sympathie nos sensations, nos émotions,à l’intérieur de nous-même…

 

Objectifs

 

  • Sensibiliser les enfants à l’écoute des sons du monde entier, à la musique traditionnelle en tant que musique vivante et populaire
  • Eveiller leur curiosité par un voyage à travers les univers sonores et culturels
  • Favoriser le partage et l’ouverture à d’autres cultures par la découverte d’instruments acoustiques méconnus qui, dans leur esthétique et leur sonorité, sollicitent l’imaginaire
  • Rendre accessible la musique en démystifiant la pratique musicale : on peut faire de la musique à tous les niveaux, sans connaissance préalable, comme l’ont fait tous les peuples avec les musiques de tradition orale
  • Favoriser le lien social
  • Développer le sens de l’écoute et du respect de l’autre

 

Le groupe BISSAP

 

De la richesse des parcours individuels de 4 artistes multi instrumentistes est né BISSAP.
Une quinzaine d’instruments ethniques et modernes se côtoient, s’entrelacent virevoltent dans les mains de musiciens amoureux et passionnés.
BISSAP, un univers poétique, des compositions entre jazz et world, entre jubilation et méditation, une musique qui met en valeur le silence…

 

Ses musiciens collectent divers ingrédients de par le monde ,composent une
atmosphère onirique, où les timbres se frottent et se marient le long de mélodies ciselées.
Un solo virtuose, et nous voila transportés vers le sous continent Indien…
L’alchimie d’un groove, et le chemin s’éclaire d’une note afro-jazz.
L’intimité d’un taksim (improvisation ou introduction instrumentale dans le monde oriental)  pousse jusqu’à l’exubérance les cuivres de la musique de l’est

 

Le projet : un voyage dans nos compositions

 

L’idée est  de montrer comment dans un esprit jazz, on mélange,on métisse, on compose avec des sonorités et des saveurs du Moyen Orient, de l’Inde, de l’ Afrique, des Balkans…et pour cela de parler,

 

  • Des instruments d’abord, souvent détournés, mais évoquant toujours les traditions musicales dans lesquelles ils sont pratiqués

 

  • De ces  mêmes traditions, avec leur richesses rythmiques et harmoniques propres au pays dont elles sont issues

 

  • De nos influences personnelles, différentes et souvent partagées, qui viennent de nos voyages, de nos rencontres, de nos parcours musicaux.

 

  • Du mélange enfin,du métissage qui est notre choix artistique.

La basse africaine sur un raga indien, un thème jazz joué au sitar, une

improvisation sur un mode oriental….

 

Projet pédagogique et les Ateliers

S’il est un domaine typiquement multiculturel, c’est bien la musique.

 

Ni les rythmes, ni les sonorités, ni les accords, rien en musique ne peut se revendiquer la propriété ni le patrimoine d’une nation, d’une ethnie ou d’un peuple. Car les influences musicales ont toujours accompagné les mouvements migratoires.

Ainsi les musiciens traversant les frontières se sont appropriés les richesses sonores, les instruments, les ont emmenés,  et en ont constitué de nombreux répertoires. Des jeux de miroir à travers l’espace-temps et entre les cultures, un amour de l’exotisme, du partage tout au long de l’ histoire des hommes…

 

C’est bien là ce qui constitue le moteur du quartet de musiciens et compositeurs;

bissap ne s’identifie pas dans une musique, une tradition, il transcende un rêve, il est le papillon qui traverse les mers et invente une musique onirique et hypnotique, des réalités multiples où se reflètent leurs imaginaires dans la joie des rencontres

Les ateliers

A partir de méthodes d’enseignements riches et variées, d’ici et du monde oriental

nous proposons:

 

  • Une présentation des divers instruments que pratique le groupe, au travers de leur histoire, de leurs transformations, de leurs techniques et de leurs  adaptations au fil des voyages.

 

  • Un atelier rythmique, par un enseignement oral et par mimétisme, et par la pratique du chant rythmique (bols indiens  et onomatopés), par la percussion corporelle et la pratique sur darbouka, cajon et daf, udu, zarb…

 

  • Des ateliers mélodiques, avec ou sans l’aide de l’écriture de la musique occidentale,* permettant de goûter aux spécificités des musiques modales de chaque pays et de leurs influences en jeux de miroir, leur histoire, leur géographie avec le lien entre des mélodies qui voyagent (reprises des mêmes mélodie dans des pays différents,…)

*où sont abordées les spécificités des musiques modales orientales, mais également leur histoire, leur influence en jeux de miroir‘(thèmes mélodiques communs à différents pays)

L’évocation des modes musicaux et de leur tempérament  ( les modes ancien , médiévaux et extra européen , ex indien,…)

 

  • Un atelier commun d’exploration d’un ou  plusieurs extraits des compositions de Bissap par les différents ateliers ( rythmes , mélodies ) puis réunion en un orchestre pour pratique orchestrale interactive et inventive (direction d’orchestre  et *sound painting)

 

*Le Soundpainting est un langage de signes, universel et multidisciplinaire, permettant la composition en temps réel

l’Atelier de percussions

(Derbouka, Cajon, Zarb, oudou, Daf)

la pratique et l’apprentissage des rythmes demande tout d’abord de la concentration et de l’écoute, ceci dit ces premières difficultés passées, l’intérêt grandit et le plaisir, le son des instruments, la valorisation du geste en musique ouvre un horizon insoupçonné, créatif, intuitif et sensible.

c’est la que l’échange s’opère, dans le chaudron de la découverte, les articulations rythmique comme des phrases articuler surgisse du flot des répétition et s’enrichisse du parcours de chacun…

 

présentation d

es différents instruments que je pratique (Zarb, Odou, Derbouka, Daf, Cajon, req):

 

-origine géographique et ethnique , notion de style de jeu par zone  d influence culturel.

-évolution historique des percussions et datations, fabrication (matériaux)

-présentation du jeux, démonstration des différentes sonorités et rythmes

 

l’ Apprentissage (sur darbouka et cajon, zarb, daf, oudou )

la technique des instruments;

-l’écoute

-la posture du corps adapter a chacun

-le geste  des frappes de bases, exercices de la gestuel simple

-indépendance des mains droites et gauches ; quelque schéma métriques simple représentatif du 4 temps a étudier

 

 

L’objectifs de l’études des rythmes,

– notion de  tempo, notion de cycle en 4 temps, 3 temps  et de mesure plus complexe,

-boucle rythmique avec notion de  métrique en 4/4,3/4, 6/8 et plus complexe (selon niveaux)

-travail sur musique déjà entendu à la radio et découverte des musiques du mondes ,pratique de l’accompagnement rythmiques

-évocation d’autres métriques, comment les entendre et les comprendre les interpréter  avec un tempo,

 

Possibilité de création d’un ensemble de percussions

-arrangement 4/4, notion d’orchestrations des percussions,base du jeux a deux rythmes différents.

-accompagnement des création de l’atelier musique avec les rythmes étudier, rythmique élaborée en fonctions des mélodie et des riffs proposé …

Une  étude des particularités de chaque instrument dans leurs espaces culturels et leur utilisation en accompagnements

  • cajon ; tout d abord l amérique latine puis le flamenco

 

  • darbouka ; le monde méditerranéen magrebe et pays de l’est ( rythmes orientaux et des pays de l’Est de l europe rythmes aksak)

 

  • le zarb ; rythmes iraniens , série de rythmes elaboration d’un récit  rythmique, mémorisation par liens de constructions entre les différents éléments d’une série rythmique
  • le oudou ; le grand écart, adapté a la musique indienne récemment , mais  d’origine africaine , on en retrouve aussi en amérique du sud sous le nom de potée ,une  initiation aux onomatopées les “bols” indien et pratique de rythme indien simples
  • le daf ; (de la grande famille des tambour sur cadre) surtout pratiqué pour l’accompagnement d’un ensemble ou d un(e) soliste , maîtrise de la  métrique et autour de l’articulation de la mélodie au motif rythmiques

 

 

Diffusion/Booking  BISSAP :

Chargée de diffusion

Contacter les artistes du groupe :

Stéphane Dumas    06 16 90 18 79

Vincent Bauza   06 87 69 56 75

Sargam Marie-dit-Asse 06 84 64 86 29

Mathias Autexier  06 43 98 37 97

 

Mail : bissap.orchestra@gmail.com

Adresse postal : Les Billardes 04300 Forcalquier

 

Fiches Techniques:

plan de scenes bissap 2016

 

2017-09-15 15-30-58

 

2017-09-15 16-11-31

4 artistes multi instrumentistes,une quinzaine d’instruments ethniques ,dans les mains de musiciens amoureux et passionnés.

BISSAP, un univers poétique, des compositions , entre jubilation et méditation, une musique qui met en valeur le silence…

Une musique intemporelle, bouillonnante, créative comme le jazz où le son s’inscrit dans l’histoire millénaire des traditions Indiennes, Perses et Méditerranéennes.

la musique prend corps dans les imaginaires  du quartet. Des textures instrumentales variées où l’expression personnelle des quatre compositeurs offrent à l’auditeur un voyage gourmet et épicé dans le plaisir du son. Un partage sans limite, un pont invisible lancé au dessus des mers et des océans, le chemin d’un rêve d’union à emprunter sans modération …

Leur premier album, Chameaux, sorti en 2012 est le fruit de recherches sonores, d’écritures rythmiques fortement influencées par les musiques moyenne orientales et Indiennes. Il esquisse la personnalité du groupe Bissap, un son singulier qui va prendre toute son ampleur dans leur deuxième album « rêves de papillon »,sorti en avril 2017.

Ce deuxième album, comme le premier et peut être plus encore, baigne dans le monde de ces musiciens à la frontière du jazz et des musiques traditionnelles. Ainsi Rabib est une évocation de l’univers de Rabih Abou khalil, Chémivati est né d’un tissage entre le raga indien « kalavati » et un rythme de la famille Chemirani , un rêve de papillon s’inspire de l’atmosphère propre à Michel Bismuth dans son album UR , Rumbaba nous fais suivre le chemin des tziganes, des formules rythmiques indiennes jusqu’à la Rumba Gitane d’un Anouar Brahem ou d’un Titi Robin, Salaman irte avec la danse nzobi du Congo.On peut citer aussi la texture enveloppante de Hadouk trio, l’imaginaire méditerranéen de l’inimitable Renaud Garcia Fons, tout cela participe à la création Bissapienne.

Nom : Bissap
Artistes : 4 musiciens multi-instrumentistes
Instruments : Zarb (Iran) Rek, Derbouka, Daf, Cajun, Oudou, guitare classique, Oud, Bouzouki grec, sitar, bansuris, Flûte Alto, saxophone soprano et ténor, contrebasse, guimbardes.
Durée : 1h30
Type : Scènes / concerts
Type d’événement : concerts, petites, moyennes et grandes salles, festivals, bar et café concerts.
Points forts : un mélange d’instruments ethniques et modernes, qui invite à l’exotisme, aux voyages, à la découverte…

BISSAP en quelques dates :

2019

FESTIVAL DE YOGA DE FORCALQUIER , Eglise de Vière La Rochegiron, THÉÂTRE JEAN LE BLEU Manosque, La Bobine  Aubenas, Le Cabaret des Ramiéres  Crest

2018

FESTIVAL MUSI’QUEYRAS Abriès, K’fé QUOI Forcalquier, FESTIVAL DES NUITS D’AUTOMNE  Castellanne & Oraison Abbaye de VALSAINTES Simiane la rotonde, Théâtre de L’Oulle Avignon

2017

FESTIVAL VIVRE CULTURE de Sisteron Turriers, CANOË RENVERSANT  Bourg le comte (71),  OYO SOY Thonon les bains (74),  ÉGLISE HAUTE DE BANON 

2016

Le Bucephale Draguignan, Studio des Gens Rustrel,  OYO SOY Thonon les bains (74)

2015

 FESTIVAL JAZZ SOUS LES ARBRES  (Le Brusquet) ; Soirées privées MONACO

2014

 ÉGLISE HAUTE DE BANON  ; CHÂTEAU DE MONTMAUR  nuit des étoiles  (Montmaur 05);   CHAPELLE DES PÉNITENTS  (Gap) ; LA TAVERNA  (Marseille)

2013

A DOS ÉLÉPHANT  (église de Montjustin) ; LA FABULEUZ (Apt)

2012

NUITS DES PERSÉIDES  (St Michel l’Observatoire)…